top of page

Les Neuf peurs(Partie 1)



Il y a quelques années, lorsque j’explorai le monde du Channeling, j’ai découvert une série de livres dont Lee Carroll est le porte-parole. Il s’agit des livres de Kryeon, qui est un être d’une dimension extra-terrestre. Lee Carroll a pu recevoir de lui des messages pour aider l’humanité à cheminer.

Divers points de développement spirituel y sont abordés qui me semblent très éclairants actuellement. Notamment sur un thème qui nous touche tous plus ou moins dans nos vies ; la peur.

 

  • Quelles sont nos peurs ?

  • Comment en prendre conscience ?

  • Quelles sont les clés pour les dépasser ?

 

Dans nos vies, gravir un sommet est toujours une victoire sur soi-même et source de joie profonde…

Je vous invite à les découvrir et à chercher où elles prennent racine pour les déloger !

 

1. La peur-semence

La peur semence vient de nos incarnations précédentes où nous avons déjà connu un éveil spirituel mais il s’est fait dans la souffrance. Une épreuve, un sacrifice…

Nous craignons légitimement que cela recommence et nous fuyons toute forme de spiritualité que nous avons associée à la souffrance.

Elle nous pousse à craindre le chemin spirituel qui, selon nos expériences précédentes, est semé d’embuches et d’épreuves que nous ne désirons pas affronter.

Elle implique la peur de l’éveil et de l’illumination car dans ces étapes vers l’illumination il nous faut peler l’oignon de la dualité et faire face à toutes part d’ombre de notre propre dualité intérieure… qui nous mènerait vers la découverte du prophète qui se cache au fond de nous. Une grande responsabilité en somme !

 

Kryeon nous donne ici une clé : Prendre conscience qu’une nouvelle énergie, un changement profond s’enracine actuellement dans l’humanité. Cette nouvelle énergie balaie complètement toutes les anciennes. Elle nous permet de découvrir en profondeur qui nous sommes vraiment, la lumière que nous portons au fond de nous et nous donne de pouvoir la partager en toute confiance. C’est une formidable opportunité donnée aujourd’hui à notre humanité et qui est source de paix et de joie !


La deuxième peur est liée aux blessures de l’âme, que l’on peut retrouver dans les livres de Lise Bourbeau.

2. La peur de l’abandon : être abandonné par l’âme sœur (concerne principalement les femmes).

Toute notre vie nous cherchons celui ou celle qui partagera notre vie, dans les meilleurs et les pires moments… Cette âme sœur, l’autre moitié de nous-même, que nous désirons tous rencontrer et qui fait l’objet de tellement de livres et de chansons.

Lorsque nous rencontrons enfin cette personne tant attendue, notre peur profonde et souvent inconsciente est la peur de l’abandon. Nous ne nous croyons pas capable de vivre sans lui ou elle, de surmonter un abandon de plus car souvent nous l’avons vécu et souffert… Et bien souvent, nos actions et nos pensées tournent autour de cette peur. Nous nous créons des blocages, des résistances qui nous empêche de vivre pleinement le présent et nous courrons après cet idéal que nous désirons tant…

 

Voici la clé : Découvrir la fusion, le mariage avec notre propre Soi Supérieur, cette partie de nous qui se trouve de l’autre côté du voile, notre âme. Retrouver l’unité de notre être et découvrir que nous pouvons être pleinement Un en retrouvant cette partie de nous que nous cherchons à l’extérieur.

Prendre conscience du fait qu’à un niveau inter dimensionnel, ce mariage est déjà réalisé !

Et enfin le travail qu’il nous reste à faire est simplement de l’incarner dans notre vie de tous les jours, d’incarner cette union sur terre dans cette nouvelle énergie qui nous est donnée.

 

La troisième peur concerne principalement les hommes.

3. La peur de l’échec : Cette peur est liée à la septième, « la peur de ne pas trouver sa voie », que nous verrons un peu plus tard…

La peur de l’échec nous paralyse face à des situations qui impliquent des facteurs extérieurs à nous que nous ne contrôlons, pas sur le chemin de la réussite d’une entreprise, d’un projet ou de relations.

Elle est liée au fait que nous sommes trop orientés vers le but à atteindre de manière linéaire, vers les résultats que nous attendons.

Nous n’avons un regard global généralement qu’après qu’une situation se soit déroulée… Et la vue d’ensemble se fait à ce moment-là. Lorsque les résultats se font attendre, nous perdons patience, sommes angoissés…


  • Ai-je pris la bonne décision ?

  • N’est-il pas temps de tout arrêter et de faire tout autre chose ?

 

Voici la clé qui nous permet de la dépasser :

  • Célébrer la situation actuelle et ce quelle nous montre.

  • Voir que tout arrive au bon moment car nous sommes divins

 

Nous pouvons conscientiser le fait que toute expérience nous apporte un enseignement, nous permet de vivre l’instant présent et par là nous permet de faire face à notre peur pour la dépasser. Chaque difficulté que nous rencontrons nous apprend quelque chose de nous-même que nous n’avions peut-être par découvert jusque-là, que nous avions enfoui… Souvent, les expériences de la vie que nous rencontrons nous mettent face à nos peurs, face à des problématiques que nous n’avions pas réglées. C’est l’occasion de se transformer soi-même pour se donner la possibilité d’avancer. Finalement, quelle que soit la difficulté présente, la vie nous offre ce cadeau de pouvoir se transformer en profondeur pour être pleinement heureux !


Enfin, avez-vous remarqué que dans les grandes lignes de notre vie, les évènements importants arrivent toujours au moment où nous sommes prêts à y faire face ? Ce qui n’enlève pas la difficulté ou la douleur quelques fois, mais nous avons les ressources en nous. Nous sommes capables d’y faire face et de les surmonter.


J’ai pu remarquer à plusieurs reprises que tel événement serait arrivé dans ma vie il y a 10 ans, je ne l’aurai pas vécu de la même manière qu’aujourd’hui ! Chaque étape nous prépare à la suivante. Tout arrive au bon moment car nous avons une part de divin en nous qui nous donne la force, la lumière et la paix.

Peut-être même que ce que nous appelons « échec » nous remet sur notre chemin personnel de vie duquel nous nous serions égarés … ?

 

La quatrième peur n’est pas si facile que cela à déceler ou plutôt à s’avouer…

4. La peur de soi-même

Nous avons tous une partie d’ombre et une partie de lumière au fond de nous. Que ce soit une partie agressive ou dépressive, elle fait partie de cette zone en nous qui pourrait prendre le dessus quelques fois… Nous avons peurs de devenir quelqu’un de mauvais, de désagréable, de lourd à porter pour notre entourage…


Quelques-uns ont pu vivre des moments durs qui ont favorisé une dépression. Et nous savons que nous avons ce terrain sensible qui pourrait se manifester de nouveau dans notre vie. Alors nous fuyons les situations, les personnes qui pourraient déclencher, réveiller cet aspect de nous.

Nous craignons de créer l’ombre et rejetons nos zones d’ombres. Alors nous enfouissons, les souvenirs, la peur tout au fond de nous, dans une boite hermétiquement fermée pour ne surtout pas y faire face.

C’est justement dans ces zones-là, au fond de nous, que nous avons besoin de mettre de la lumière !

 

Voici la clé :

  • La conscience ne nous maintient pas dans un état que notre âme n’a pas choisi. L’esprit humain ne peut demeurer prisonnier d’aucune situation dès lors qu’une intention de changement est émise !

  • Le phare que nous sommes n’oublie pas son but dans l’obscurité.

Nous avons une lumière en nous qui, même si nous n’en avons pas conscience, éclaire d’autres personnes au cours de notre vie. Un phare ne s’éteint pas dans l’obscurité ! Il continue d’éclairer… Prenons le temps de dévoiler ces moments-là dans notre quotidien !

  • Accepter qu’il y ait des réparations à effectuer quelques fois afin de renforcer le phare que nous sommes.

Il y a des moments de notre vie plus douloureux et éprouvants que d’autres. Il faut savoir se reposer, se réparer. Prendre le temps pour cela. Et se laisser éclairer par d’autres phares qui sont là pour réveiller notre flamme !

 

Nous pouvons déjà, avec ces 4 éléments précieux, réaliser une introspection personnelle pour se donner l’opportunité d’amener un changement dans nos vies. Se libérer de ses peurs est une montagne à gravir mais personne n’a dit qu’il fallait l’accomplir seul !


A suivre…

Eliane EiaHina

6 vues0 commentaire

Comments


bottom of page